20 juillet 2007

Autocross

Dimanche 15 Juillet, 8h. Même pour le boulot je ne me lève pas si tôt. Un dernier coup de fer à repasser sur mon polo, un peu de crème solaire sur le visage, je fais mon grand retour chez les secouristes.
Un poste de secours d'une journée sur un autocross. Comprenez des voitures allégées qui se poursuivent sur un circuit en terre afin de franchir en premier la ligne d'arrivée. Autant dire que je ne suis pas hyper fan. Qu'importe.

 

J'arrive à 8h30 sur zone. Les habitués m'expliquent les règles de sécurité spécifiques à ce sport. Des trucs avec des drapeaux que le hors-jeu à côté c'est de la gnognotte. Je fais équipe avec un pompier volontaire de mon village natal. Je sens que je ne vais pas m'ennuyer. Après moultes changements de stratégie, nous nous armons d'un sac d'immobilisation et d'un plan dur. Je porterai le plan dur. Selon le public, déjà nombreux pour l'heure, j'ai l'air d'une surfeuse. Surfeuse en pantacourt et polo XXL siglé FFSS, soit. Bravant dénivelés, chardons et autres agressives herbacées, nous nous installons près du circuit quand un commissaire de course nous fait des grands gestes. Ah, ok, nous ne sommes là que pour le public. Depuis toujours, nous secourons les pilotes et le public mais aujourd'hui, à T., les règles du jeu changent. Ahh, chef, si seulement tu faisais des conventions de poste écrites!

autocross

9h30, la course démarre. Il fait chaud. Deux ou trois cartons sans gravité. RAS.

 

12h, pause repas. Un homme, la cinquantaine fait un malaise devant nous, juste devant notre infirmerie. Un coup de chaleur apparemment. Le médecin de l'équipe constate des extrasystoles. On l'évacue vers l'hôpital le plus proche. On a demandé les pompiers, c'est finalement une ambulance privée qui arrive au bout de 20 minutes.

 

16h, deuxième coup de chaleur. Cette fois c'est une jeune femme, enceinte, qui a craint le soleil.
Il faut dire que nous même nous relayons pour prendre le frais dans l'infirmerie tant la chaleur est étouffante.

 

18h, fin supposée de la course. Nous sommes tous fatigués par le bruit, la chaleur et la poussière qui vole jusqu'à nos narines à chaque passage de voiture. L'autocross a pris beaucoup de retard. Il reste encore les finales. Moment de désespoir: allons nous dormir ici??

 

20h, c'est enfin terminé, après douze heures de présence sur le site. Et il faut encore ranger...

Posté par secouriste69100 à 17:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Autocross

Nouveau commentaire